Coach Parent Enfant

Déculpabilisez-vous de ne pas être un parent parfait !

Je suis presque sûre qu’un jour, vous vous êtes dit que vous êtes une mauvaise mère (un mauvais père), pas une mère parfaite (pas un père parfait).

Et cela entraîne une culpabilité chez vous. Sur le long terme, celle-ci fait baisser votre énergie, votre estime et confiance en vous.

Hors cette culpabilité n’a souvent pas lieu d’être. L’importance, c’est de vouloir toujours faire de son mieux, changer de stratégies lorsque d’autres ne sont pas bonnes pour nous, d’apprendre de nos erreurs pour faire mieux les prochaines fois. La capacité à se remettre en question est là aussi une des bases que l’on fait de son mieux.

Sachez qu’aucun parent n’est irréprochable.  Le parent parfait n’existe pas.

Soulagé ?

Expliquons un peu plus en détails :

  • Les parents ne peuvent pas tout gérer à la perfection dans tous les domaines et tout le temps, c’est une mission impossible. Car cela voudrait dire : préparer de bons petits plats maison à chaque repas, ne jamais s’énerver, élever la voix, éviter à 100 % les écrans, organiser des activités ludiques pour éviter justement les écrans, prévoir des sorties tous les jours.
    De plus en plus, la société d’aujourd’hui culpabilise les parents avec la théorie. Alors que dans la vraie vie, il y a la théorie et la pratique. Certes connaître la théorie peut être une base fondamentale et aider les parents à s’appuyer sur les éléments qui leur semblent avoir du sens et adaptés à leurs familles.
    Donc, la théorie oui, pour piocher dedans, mais c’est impossible de tout pratiquer à 100 %.
    Car ce serait voué à l’échec, à la culpabilité et à un épuisement….
    Lâchez-prise et prenez ce qui vous parle, cela peut aussi changer selon votre évolution et celui de vos enfants.
    Mais voilà, si votre enfant regarde une heure la télé le mercredi et le week-end, ce n’est pas dramatique. Si vous sortez une pizza exceptionnellement ou si vous avez une soirée pizza par semaine, pareil, ce n’est pas catastrophique.  Si vos enfants se couchent une fois très tard et bien il se rattrapera lors de la prochaine nuit ….

 

  • Et avant de vouloir juger un autre parent, d’être un mauvais parent. Avez-vous une vue d’ensemble sur toute la situation. En général, non donc ce parent en question n’a pas besoin d’un tel jugement mais au contraire peut-être d’un peu de soutien de votre part.

Alors, svp, déculpabilisez -vous, lâchez prise et prenez plaisir à éduquer vos enfants avec des outils qui font sens pour vous.

Être dans la culpabilité, il peut y avoir une forme bonne à prendre et une moins bonne à éviter :

Une Culpabilité Positive nous rend responsables de nos actions, de ce que l’on ressent… , ainsi elle  nous pousse à agir, elle nous met en action, elle nous permet d’avancer, d’être plus serein, optimiste et à se poser la question « comment puis-je faire la prochaine fois pour faire mieux ?».

 

Alors que la Culpabilité Négative, nous freine, nous immobilise, nous stresse, nous rend pessimiste et nous entraîne dans une souffrance.

Trouver le juste équilibre qui sera le bon à tous les membres de votre foyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.