Coach Parent Enfant

Halloween, Pour ou Contre ?

LES CONTRE :

Attention aux carries, le brossage des dents le soir est primordial.

Attention aux peurs, angoisses qui peuvent être engendrées notamment chez les petits ( dans les différents éléments-symboles qui peuvent entourer cette fête, comme les sorcières, les araignées, et d’autres choses qui peuvent effrayer).

Attention aux sucreries: leurs effets sont très néfastes sur les enfants. Une excitation extrême peut arriver dans les heures qui suivent, où les enfants n’écoutent plus rien, n’arrivent plus à se contrôler. Le sucre a un impact considérable sur le cerveau pour un tas de choses : se concentrer, se contrôler…

Attention aux achats excessifs spécialement pour la fête, dont les costumes, les bonbons, les décorations….

LES POUR :

Par contre, oui pour les activités de bricolage manuel et artistique qui peuvent être nombreuses sur ce thème (art créatif, création de décorations, de costumes, de maquillage).
L’opportunité de développer la créativité de chacun pour fabriquer ces éléments.

Oui pour le côté social, en se réunissant. Une fête est toujours joyeuse et fait du bien.
Elle permet aussi de créer du lien en s’amusant avec ses enfants. Elle donne l’occasion aussi de se rapprocher des voisins, de créer et de maintenir du lien dans une ambiance familiale pour les petits villages.

C’est une occasion de découvrir d’autre goût culinaire comme les différentes citrouilles qui existent.

C’est aussi une occasion de parler avec nos enfants au sujet de culture et des différences entre les pays

 

Un peu d’histoire :

La date est fixe, chaque année elle a lieu le 31 octobre.

Le terme Halloween est l’abréviation anglaise d' »All Hallow’s Eve », qui pourrait être traduite comme la veille de Tous les Saints ou la veille de la Toussaint. Cette fête où l’on peut croiser des zombies, des vampires et autres déguisements effrayants, est en fait un héritage celtique d’une fête très ancienne, la fête de Samhain.

La fête de Samhain est une célébration païenne et celtique qui commémorait la fin des moissons, la fin de l’été et le début de la saison courte. Elle existe depuis environ 2500 ans et était fêtée le 31 octobre, qui correspondait au dernier jour de l’année du calendrier celte. Lors de cette célébration, les druides priaient les Dieux pour les remercier des récoltes de l’année écoulée et afin qu’ils assurent leur protection durant l’hiver.

La fête durait 7 jours, 3 jours avant la Samhain et 3 jours après, et était obligatoire. Elle avait pour but d’accueillir la nouvelle année, mais aussi les défunts, autorisés à rendre visite aux vivants ce seul jour de l’année. Les disparus étaient honorés par un grand repas et avaient leur place à table.

Les druides allumaient des feux sacrés pour faire revenir le soleil et chasser les mauvais esprits. Chaque habitant emportait chez lui une part de ce feu sacré pour allumer un foyer nouveau dans sa maison. La citrouille utilisée aujourd’hui comme lanterne pourrait rappeler les réceptacles utilisés pour ramener le feu chez soi, et qui étaient peut-être à l’origine des navets.

Reprise par les Romains puis par les catholiques
Quelques siècles plus tard, l’Empire romain a étendu son influence jusque dans les territoires celtiques : la fête de Samhain sera peu à peu remplacée par une célébration à la fin des moissons en l’honneur de Pomona, déesse des arbres fruitiers. La fête en l’honneur des disparus a cependant lieu le 21 février, dans le cadre de la célébration des Feralia.

Pour moi, Fête d’Halloween, oui, en restant raisonnable sur différents aspects :

En évitant les achats excessifs, comme pour les costumes achetés spécialement pour cette occasion, la modération dans la consommation des sucreries.

Mais oui pour tous les pour que j’ai cités plus haut.

 Et vous, qu’en pensez-vous ? Pour ou Contre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.