Coach Parent Enfant

La Toussaint : Parler de la mort à nos enfants

La mort est un sujet délicat, souvent encore tabou chez les amis, et ne surtout pas aborder ce thème avec les enfants.

J’aborde la mort avec le cycle de la vie, dire que la mort fait partie de la vie.  Tous les êtres vivants (les humains, les animaux, les plantes, les arbres…) naissent et meurent à un moment donné.

Souvent due à la vieillesse, mais il peut arriver de graves accidents, des maladies  où des personnes peuvent mourir. Quelquefois, lorsqu’il y a une trop grande souffrance, c’est mieux.

Pour autant, lorsqu’on aborde le sujet de la mort avec nos enfants, la meilleure manière est de le faire avec tact et sensibilité.
Être ouvert aussi aux questions que l’enfant peut poser.

Il est bon de ne pas leur cacher que vous ne savez pas tout et que certaines choses sont difficiles à comprendre, même pour les adultes

Il y a des mots et expressions à éviter pour parler de la mort comme :

  • S’endormir : ce verbe peut engendrer chez lui la peur de dormir, pour aller dans son lit, par crainte de mourir lui aussi.
  • Partir, s’en aller ou encore vivre au ciel : car l’enfant pourrait attendre le retour de l’être cher disparu.

Mais plutôt exprimer que la personne qui est morte, ne respire plus , son corps ne bouge plus, son cœur ne bat plus, que le sang ne circule plus.
Détailler permet à l’enfant de mieux comprendre ce qu’est la mort et de ne pas rester avec des interrogations.

Lors d’une maladie , dites-lui qu’il y a des maladies graves. Parfois, il y a des gens qui guérissent, mais pas toujours. Car il pourrait craindre de mourir lui aussi, s’il tombe malade. Il pourrait aussi avoir peur que vous mourriez si vous êtes malades.

Pour finir le rassurer en lui disant que la mort n’est pas contagieuse, qu’elle ne s’attrape pas.

Sachez qu’avant 5 ans, un enfant ne comprendra pas la notion de la mort.

Il est préférable de ne pas cacher la réalité et d’utiliser des mots simples que l’enfant peut comprendre.

L’année dernière, une de nos chienne est morte, nous l’avons expliqué à nos filles. Ma fille, même après un an, malgré que nous ayons d’autres chiens, continue à en parler souvent. Je la laisse à chaque fois s’exprimer jusqu’au bout de ce qu’elle veut dire. Ce n’est pas un sujet tabou, je ne lui dis pas qu’elle est partie, n’en parlons plus. Quelquefois, il m’est arrivé aussi de ressortir des photos pour remémorer des bons moments passés avec elle, des bons souvenirs.
Il est important d’en parler pour accepter aussi le processus de deuil qui est nécessaire chez nos enfants.

Les questions qui reviennent régulièrement chez les enfants au sujet de la mort sont :

  • Pourquoi on meurt ?
    Revenir sur le cycle de la vie : on naît, on grandit, on devient adulte, on devient de plus en plus vieux et on meurt : c’est le cycle normal. Quelquefois, on meurt avant à cause d’une maladie ou d’un accident graves.
  • Est-ce que l’on sait quand on va mourir ?
    Non, personne ne sait quand il va mourir. En général, on meurt quand est très vieux. Mais malheureusement, cela peut arriver suite à un accident ou une grave maladie
  • Qu’est ce qui se passe quand on meurt ?
    Notre cœur s’arrête de battre, et notre corps ne fonctionne plus. Il n’y a plus de vie dans le corps. Cela veut dire qu’on ne respire plus, que notre sang ne circule plus, que notre cerveau ne marche/fonctionne plus, on ne sent plus rien.
  • Où on va quand on est mort ?
    On met le corps dans un cercueil. L’enterrement est une réunion familiale pour dire adieu au corps. Dans la terre, le corps disparait petit à petit. On peut aussi brûler le corps .
    Après le corps de la personne morte n’est plus là, on ne la verra plus jamais.
    Mais on peut avoir des souvenirs de ces personnes en regardant des photos, en se remémorant des souvenirs passés avec elle.
  • Vous pouvez aussi parler de croyances religieuses que certaines personnes croient mais pas tout le monde.
  • Vas-tu mourir ?
    Oui, je vais mourir un jour, tout le monde meurt, ça fait partie de la vie. J’espère que ce sera le plus tard possible, je serai sûrement très vieille. Et toi aussi tu seras très vieux. Pour l’instant je suis là en forme et en bonne santé.

Tu viens faire un câlin et si tu as d’autres questions que tu te poses, n’hésite pas à me les poser.

Il y aussi des livres qui peuvent vous aider à aborder ce sujet avec vos enfants. Comme mes petits pourquoi la mort, le chien de Max et Lili est mort, et la collection de Dolto qui sont adaptés aux enfants.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de parler de la mort avec vos enfants ? La Toussaint, lorsque nous rendons visite aux personnes chères qui sont mortes, ou nous avons une pensée pour elles. C’est une occasion de parler de la mort aux enfants.
N’hésitez pas les enfants se posent des questions sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.