Coach Parent Enfant

Les passions de nos enfants

Il est important, je trouve, de laisser vraiment un enfant s’exprimer sur ses passions, ses rêves même les plus fous.

En s’intéressant à ce qu’il aime, à ce qu’il ressent quand il en parle. N’hésitez pas à décrire son visage qui s’illumine, ses yeux qui brillent comme des étoiles… Il se sent aimé, écouté, pris en considération …

De l’aider à croire en ses rêves permet à votre enfant de se construire en harmonie avec lui-même.

S’il veut en faire un métier et que cela vous tracasse parce que vous avez peur pour lui de sa sécurité ou autre, vous pouvez lui dire « j’ai peur qu’en faisant ce métier qu’il t’arrive quelque chose, mais cette émotion m’appartient et c’est à moi de faire un travail dessus pour ne plus avoir peur constamment pour toi. Fais ce qu’il te plait, c’est le plus important pour vivre heureux ».

Une passion, quelle qu’elle soit, a droit d’exister.

Il y en a qui ont des accès plus faciles et d’autres beaucoup plus difficiles. Lui en parler aussi, que pour celles qui sont plus difficiles, il faut continuer d’y croire, ne pas se décourager, et de mettre des stratégies en place pour arriver au but. Même petits pas par petits pas, chaque effort est un pas vers le chemin de sa réalisation, et changer de stratégies lorsque l’on pense que l’on s’éloigne.

Il y a souvent différentes étapes pour y accéder, c’est tout un processus. Ce qui rendre en compte aussi, c’est la patience  et quelque fois ne pas vouloir aller trop vite pour ne pas se laisser trop décourager à la première difficulté. D’avoir une foi inébranlable (ne pas lâcher pour aller jusqu’au bout) et fournir un effort extraordinaire (mettre en place une stratégie, un plan d’actions pour finaliser ce projet), sont les bases pour la réalisation de nos rêves.

Et en tant que parents, nous devons croire en notre enfant pour qu’il trouve des forces en lui, pour mettre les choses en place pour y accéder, qu’il trouvera les ressources nécessaires.

En attendant, revenir sur le sujet régulièrement pour connaître ses avancées. Ces conversations l’aideront à patienter, à structurer sa penser sur sa stratégie en place et ce qui pourrait peut-être être rajouter ou supprimer, réajuster son plan d’action (structurer son cerveau à la mise en place de son rêve).

Je voulais faire une parenthèse ici : en cassant un projet , en mettant des barrières aux rêves de vos enfants, ils se déconnectent de leurs valeurs, leurs besoins. Et une fois adulte, il se dira qu’il manque quelque chose dans sa vie mais il ne saura même plus quoi. Et il ne se réalisera pas complètement comme il aurait souhaité, il perdra une joie de vivre, un entrain dans son quotidien. Il passera peut-être à côté toute sa vie ou se réveillera vers 40, 50 ans avec un goût amer… C’est aussi ainsi qu’on peut trimballer durant de nombreuses années une colère en nous sans que nous sachions d’où cela vient.

C’est comme si on lui avait fait croire qu’il n’avait pas le droit d’exister dans son unicité.

Être toujours authentique dans nos relations avec nos enfants. Pour ce sujet, croire en lui et en ses ressources, lui faire confiance. Lui évoquer nos peurs mais qu’elles nous appartiennent. Que c’est important d’avoir des rêves, des passions dans la vie. Cette authenticité permet d’avoir des relations harmonieuses et dans le respect de chacun. Chaque individu est unique et avec ses propres passions.

Ne pas vouloir non plus les mettre dans des cases . Vouloir qu’au final nos enfants réalisent nos rêves. Ce désir pourrait détruire vos enfants. Et qu’ils vous en veuillent à tout jamais, je trouve que ce serait dommage pour vous !

Et vous, vous savez ce à quoi rêvent vos enfants, leurs passions les plus profondes ? Réussissez-vous à en parler ensemble et voir dans leurs yeux la magie lorsqu’ils vous en parlent ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.